Tu comptes l’allaiter jusqu’à quand ?

Il y a trois mois cette question me faisait bouillir. A l’époque me demander ça à propos d’un bébé de 3 mois je trouvait ça grotesque. J’étais fatiguée par tous ces changements de maison, et surtout j’en avais tellement ch…. pour allaiter, que répondre à ce genre de question me gonflait grave!

Marre de rappeler aux gens qu’à la base, l’allaitement c’est la manière naturelle de nourrir son enfant et que c’est très personnel ce genre de chose. Je pense que celles qui donnent le biberon doivent aussi en avoir des remarques à la c.. bref ici je ne fais pas l’apologie de l’allaitement qu’on soit bien d’accord, oh là là non, faites ce que vous voulez et surtout ce que vous pouvez, soyez la maman que vous avez envie d’être avec les moyens que vous avez en votre possession bref : courage!

Bon là à 6 mois passé cette question va revenir et revenir et revenir, je le sais.

Mais mon état d’esprit n’est plus le même. Plus de mastite, au moindre engorgement je sais quoi faire (faire téter le sein concerné au maximum) et ma poitrine est de toute façon beaucoup moins sujette aux engorgements.

LPE tète tranquillement, mais elle mange aussi des purées avec appétit.

Il y a eu pourtant une alerte, en janvier… après le déménagement, une baisse de lactation repérée par la conseillère en allaitement de la PMI. Un dérochage de la courbe pour LPE. Pas étonnant : les fêtes, la rhinopharyngite (non l’allaitement ne créé pas une bulle multicolore stérile avec des licornes autour de ton enfant..surtout quand son père à une rhinite carabinée), le déménagement. Fatigue, perte d’appétit pour moi, oubli de téter pendant les voyages (la route ça berce), et puis LPE ne tète plus la nuit depuis bien longtemps et la tétée de nuit c’est quand même hyper efficace pour conserver une bonne lactation.

La solution aurait été de tirer mon lait la nuit. J’ai essayé. 1 nuit. Résultat : engorgement, fatigue de ouf bref pas du tout la solution pour nous.

Heureusement on avait repéré que LPE commençait à être prête à manger, peut-être que j’ai senti qu’elle avait un peu plus faim j’en sais rien, en tout cas on avait commencé la diversification et du coup tout s’est équilibré. Les solides ont compensé. Quelques cuillères d’abord, un seul légume et un seul fruit testé pendant deux jours puis on a commencé à mélanger les goûts et augmenté les doses selon l’appétit. Au départ on a ajouté des céréales sans gluten pour faire prendre un peu de calories supplémentaire à LPE puis on a mis de la semoule dans ses purées de légumes, de la matière grasse…bref de temps en temps je pèse et elle mange environ 50 g de légumes (avec semoule ou pomme de terre) et 50g de compote (bio sans sucre ajouté, celle qu’on prend pour nous en fait).

Et la courbe est repartie 🙂

Alors voilà maintenant qu’il y a moins de tétées, que c’est super pratique, sans douleur, bref un moment agréable je ne vois absolument pas pourquoi j’arrêterai de la nourrir comme ça ma LPE.

Quand elle ira un peu en halte garderie elle pourra patienter avec une compote, elle tètera en rentrant.

Et pour ma part, je ne sais pas du tout quand j’arrêterai d’allaiter. Peut être quand l’idée de ne plus l’allaiter ne me fera plus cette impression d’avoir une boule dans le ventre. Bref, on verra, pour l’instant, j’aime partager ce moment si calme, si doux surtout le soir, ce moment où le temps n’a plus d’importance…où elle s’endort dans mes bras, où la vie est si belle.

Se souvenir des belles choses

Ma grand mère paternelle perd la tête, elle oublie, peu à peu… pas d’Alzheimer, juste la vieillesse, les neurones n’en peuvent plus….

Nous lui avons présenté La Petite Etoile à Noël, elle avait failli y passer quelques semaines plus tôt à cause de son coeur. Il n’avait pas oublié, lui, de battre…non c’était un autre incident lié à la réparation faite il y a bien longtemps.

Quand on a ouvert la porte de la chambre d’hôpital, je me suis présentée au cas où puis j’ai présenté LPE. Et là son visage s’est illuminé. Une lumière incroyable, un sourire que je n’avais pas vu depuis longtemps. Une émotion pure : la joie. Un sentiment si fort : l’amour. Bien sûr elle a répété 20 fois les mêmes phrases, mais des phrases remplies de joie, on peut les répéter 20 fois, c’est pas grave.

Est-ce que dans un coin de son cerveau, des souvenirs se sont réactivés? Des émotions, des sensations ont elle affleurées ?

Peut être qu’elle s’est souvenu ce jour d’Août, où elle a attendu toute la matinée devant son téléphone, sa baguette de pain à la main, en attendant que mon père l’appelle. Ce moment où elle a décroché. Ce moment où les larmes sont arrivées « -C’est une fille, tu es grand-mère, tu as une petite fille! ».

Ce moment où elle a découvert cette petite brune qui ressemble tant à sa maman, mais qui est du même signe astrologique qu’elle.

Ces vacances dans le Sud avec sa petite fille, le carnaval, les petits yeux noirs écarquillés, émerveillés. Ses cheveux si bruns soudain de toutes les couleurs…les confettis qu’elle enlèvera minutieusement de ses vêtements ce soir là, alors que sa petite brune s’est endormie, le sourire aux lèvres. Elle rêve d’Elliot et le Dragon probablement, la parade féérique, la musique, les lumières… vivement les prochaines vacances.

Est ce que ça lui rappelle la petite brune sur le Port, le soir ? Elle l’emmenait avec le Grand Père, manger une crêpe le soir. Ils regardaient tous les trois le phare. La petite brune avait demandé qu’elle était donc cette lumière et Grand Père avait expliqué. Alors ils étaient venus s’assoir tous les soir pour veiller à ce que le phare soit bien allumé, pour que les navigateurs rentrent bien chez eux. La petite fille avait promis à sa grand-mère de l’emmener plus tard faire le tour du monde sur son bateau, parce qu’elle aura un bateau si elle gagne au loto. Elle ne pouvait pas deviner ce soir là que sa petite brune avait reçu une jolie empreinte, celle du voyage et de la mer. Elle ne pouvait pas savoir non plus qu’un jour sa petite brune attendrait sur le port le retour d’un homme en particulier, celui avec qui elle allait naviguer pour le meilleur et pour le pire.

Est-ce que, au fond de son cerveau, les neurones s’excitent, se réveillent, et font réapparaître ce jour où elle a admiré toute une nuit son fils, son petit garçon, ce bébé si beau.  Elle le regarde, en silence, dans la petite chambre d’hôpital. Il est si beau, elle se demande comment elle a pu faire ça, comment elle a réussi a faire quelque chose d’aussi beau. Elle n’a pas envie de dormir, elle est fière, elle est heureuse et elle a si peur. Ils vont retourner chez ses beaux parents dans un petit appartement. Des immigrés espagnols chaleureux, mais il n’y a pas de place. Heureusement ils vont bientôt emménager dans la nouvelle cité, dans un appartement neuf.

Est-ce que ça lui rappelle l’arrivée du deuxième petit garçon, tout brun lui aussi, quelques jours après Noël ? Il n’est même pas venu les voir, il doit être avec elle. Est-ce qu’elle a bien fait de refermer la fenêtre ? Est ce que son aîné va bien ? Est-ce qu’il ne s’est pas encore enfuit pour aller demander à la dame de laisser son papa tranquille ? Est-ce qu’elle a accouché elle aussi ? Est-ce que c’est pour ça qu’il n’est pas là ?

Est ce que ça lui rappelle son enfance à elle aussi ? Est-ce qu’elle revoit ce beau père qui coiffe dans son salon de ville, en racontant des histoires avec sa grosse voix. Les mèches par terre, l’odeur des cheveux, du shampoing, de la mousse à raser. Les petits cheveux sur ses cahiers d’école, le beau père qui vient vérifier. La tâche de sang sur le cahier, le nez qui coule. La ceinture qui revient, ça claque, ça brûle, les larmes coulent toutes seules. Sa mère qui l’emmène, la prend dans ses bras. Elle comprendra plus tard, ce jour où elle rentre déguisée en joli papillon parce que c’est Mardi Gras. Elle rentre toute fière de l’école et surprend une dispute « -t’as qu’à t’en occuper de ta bâtarde!! »… « -maman c’est quoi une bâtarde? »… »-ça veut dire que ce bonhomme n’est pas ton père, voilà ce que ça veut dire ». Elle court dans la chambre, les larmes, encore… Un jour il part et c’est encore les larmes parce que sa mère lui annonce qu’elle ne retournera pas à l’école, il faut qu’elle vienne travailler avec elle faire des ménages. Elle ne comprend pas, elle n’a que 13 ans. Elle le déteste… elle le déteste encore plus quand elle découvre son nom écrit sur les murs avec des mots horribles « traître » « boche »..il est parti mais il leur fait encore du mal. Plus tard elle comprendra, plus tard elle sera soulagée de ne pas être la fille de celui-là. Son père à elle c’était un jeune homme amoureux qui emmenait sa mère en moto. Elle était femme de ménage dans un hôtel particulier, il était ce jeune homme bourgeois aux yeux si bleus et au regard si tendre. Il est mort brutalement, elle ne peut pas se souvenir de lui mais elle l’aime.

Il ressemble sûrement à ce jeune homme qui tient cette toute petite fille brune dans ses bras. Celui qui fait battre le coeur de sa petite fille mais dont elle n’arrive pas à retrouver le prénom. Elle est si jolie cette petite brune. Aussi brune que sa petite fille, celle qui l’emmènera en bateau un jour faire le tour du monde…il faudra qu’elle lui dise qu’elle est trop fatiguée pour faire le tour du monde maintenant. Et puis elle a le mal de mer. Mais elle ne veut pas faire de peine à sa petite fille. Et puis ça lui ferait sûrement du bien la mer…se laisser porter…les vagues qui bercent…la nuit qui tombe et colore le ciel comme de l’encre….la lumière du phare qui s’éloigne doucement….la clapotis des vagues sur la coque, le vent qui fait tinter les haubans. ça lui ferait du bien de s’allonger et de regarder le ciel.

Elle ne sait pas  reconnaître les constellations mais il y a une étoile là haut qui brille bien plus que les autres. ça lui rappelle une toute petite fille brune et elle sourit.

DIU, allaitement et toussa

Ce soir la gentille doc conseillée par Mme Pimpin pour la Petite Etoile qui me posera le DIU.

C’est pas que j’ai une sexualité de ouf en ce moment étant données les circonstances fatigantes de ces dernières semaines, ni une fertilité de dingue hein, mais bon on a décidé de choisir un moyen de contraception autre que le préservatif, qui n’est vraiment pas glamour.

Ce DIU sans hormone permettra de voir si mes cycles reviennent. Bon pour ce qui est de la pose, j’espère que ça ne fait pas trop mal, j’ai pris un cachet d’un médicament dont je tairais le nom pour ouvrir mon col. On verra bien.

Oui parce que j’allaite toujours LPE (La Petite Etoile, ça ira un peu plus vite) et je n’ai pas eu de retour de couches (oui je sais j’aurais pu écrire RDC..!). Bien qu’elle fasse ses nuits depuis bien longtemps, aucun signe d’ovulation, rien, nada.

Par contre avec l’absence de tétée nocturne depuis belle lurette et le stress de ces derniers temps, la conseillère en lactation qui me suis (toujours avoir le numéro d’une conseillère en lactation à la PMI ou autre) a détecté un petit décrochage de la courbe de LPE et donc cela indique une baisse de la lactation chez moi. Bizarrement j’avais noté quelques signes faisant penser à un pic de croissance un peu différent de d’habitude… voilà l’explication, y’a moins de lait…

Je pense que j’avais pressenti quelque chose, d’ailleurs LPE montrait tous les signes d’un intérêt pour notre assiette (bon en même temps elle est super curieuse pour tout en général comme tous les bébés) : intérêt de nous voir manger, salivation, mise en bouche et mastication des objets…on a d’ailleurs cru que c’était les dents mais la fameuse Doc nous a dit qu’en haut, là où on pensait voir des dents saillir sous la gencive, ben c’est des ptits kystes normaux à cet âge. Bon à savoir : ce sont les incisives du bas qui percent en premier…. vivent nos connaissances sur les bébés!

Donc la diversification entreprise il y a quelques jours est la bienvenue, par contre autant vous dire qu’on se mélange les pinceaux avec les légumes, les compotes de fruit toussa toussa surtout que tout le monde a un avis différent. On a donc mixé les avis comme on a mixé la purée!

Pour ma part, j’ai quand même tenté le réveil à 4H00 pour un tirage de lait pour favoriser la lactation mais j’ai pas pu tirer grand chose, j’ai eu un engorgement le lendemain et le réveil de nuit, bah non merci. Je vais laisser faire la nature, même si on sait qu’elle n’est pas toujours bien faite (spéciale dédicace Mme Pimpin, au fait on se fait un goûter MILK ?). Même quand on partageait la même chambre il y a peu, je n’entendais pas LPE réclamer (enfin téter dans le vide, ça fait « clap clap ») donc c’est qu’elle ne se réveille pas pour téter, donc je laisse faire. Tout ce que je souhaite c’est allaiter le plus longtemps possible le matin et le soir, ce serait le top.

Je souhaite lui donner mon lait le plus longtemps possible pour l’intérêt nutritionnel (anticorps et peu de problèmes digestifs…bref c’est mon petit côté bio – oui je suis un peu chiante là dessus) et garder les moments câlins au moins le matin et le soir.

Ce que je ne souhaite pas, c’est terminer mon allaitement sur de la fatigue et de la douleur comme il a commencé. Donc pas de tirage de nuit même si ça met en péril cet allaitement qui finalement a plutôt réussi!

Bref, voilà les nouvelles. LPE est un bébé extra mais je m’arrête là parce que ce n’est pas du tout objectif et parce que je ne souhaite pas parler de l’éducation que je donne à LPE sur un blog, c’est très personnel et je ne souhaite pas d’avis à ce sujet même si je sais que sur cette blogo je n’aurais pas de commentaire déplacé. En fait les avis on les a bien assez souvent et assez tôt par l’entourage. On est encore épargné pour notre part mais ça viendra. On le sait car rien que pour notre chien c’est le festival « -ah mais c’est un collier étrangleur ça quelle horreur! » (ça c’est le papi avec ces deux caniches qui hurlent et qui grognent en montrant les dents qui dit ça hein je précise) « -euh non c’est un collier d’éducation car nous ne frappons pas notre animal, de plus cela a été préconisé par son éducateur, car oui nous faisons en sorte que notre chien soit bien éduqué surtout avec un bébé à la maison » etc….

Ah mince, je vous ai dit qu’on ne frappait pas notre chien, vous avez là un indice sur l’éducation que nous donnerons à LPE… 😉

Je vous embrasse bien fort et pense à vous toutes qui attendez, je vous suis toujours, même de manière discrète.

Des cartes dans ma nouvelle maison!

Nous sommes passés récupérer notre courrier à l’ancienne adresse, et j’ai pu découvrir avec bonheur vos cartes 🙂

Merci à toutes, quelle joie de voir ces cartes, que de douceur, bref mille mercis! Mon moral remonte en flèche!

Demain vu la météo annoncée (on fait connaissance avec l’expression « soleil furtif »), je vais pouvoir tenter de faire une petite planchette pour les accrocher (j’ai dit « tenter »…soyons réaliste…n’est ce pas Mme Hiberne 😉 )

Un début d’année dans la peur

La nouvelle année a commencé d’une façon tellement étrange que je n’ai pas encore accusé le coup…

Le mercredi 7 j’étais dans le train pour rejoindre Mr Smile dans notre nouvelle maison. Pour retrouver nos meubles dans un nouvel environnement. J’étais très perturbée parce que même si ce changement de lieu de résidence était voulu, cela m’a complètement bouleversée car c’est tombé en plein pendant ma grossesse.J’ai accouché 20 jours après notre arrivée dans la nouvelle région, une semaine après nous être installés dans un logement temporaire meublé que nous avons rendu avant les vacances.

Bref pendant les vacances de Noël nous étions sans domicile mais chez nos parents, la petite étoile a été choyée et nous avons passé un merveilleux Noël.

Mais cela m’a beaucoup chamboulée, j’ai perdu l’appétit, bref j’avais peur. Peur d’avoir fait une connerie, peur de ne pas m’habituer à la météo radicalement différente, peur de ne pas retrouver mes marques dans cette ville que j’ai habité il y a 10 ans, parce que maintenant je suis maman même si ça fait toujours aussi drôle de le dire.

Mercredi matin, je devais donc rejoindre la gare de la Très Grande Ville avec mon père en voiture. Il part installer le siège auto et revient blême…la voiture a été démontée, on lui a volé des pièces du moteur, une portière (oui une portière…) et peut être d’autres choses…

On part donc chargés comme des mules avec la ptite étoile dans le Manduc* par le métro. Ma mère rentrera du travail plus tôt pour aller au Commissariat.

A 11H20 nous sommes à la gare, on est en avance. On part prendre un café. La ptite étoile est enrhumée (merci Mr Smile) depuis deux jours et je me dis que j’ai bien fait de prendre rdv avec un médecin demain car elle tousse.

A 14h30 je m’ennuie dans le train, la ptite étoile, comme d’hab’, est super cool et calme. Je fais un tour sur face de bouc… je ne comprends pas bien ce que dit cette amie, je lis l’article, je suis choquée… je me connecte sur internet…je lis les noms….et surtout celui là : Cabu.

Je relis, je ne comprends toujours pas, je ne réalise pas….j’appelle Mr Smile qui n’a toujours pas installé la box, je lui dis d’allumer la radio. Je lui dis que je suis choquée mais je n’arrive pas à en dire bien plus.

Nous arrivons près de Village sur Mer, on entre dans la nouvelle maison. Je retrouve mes meubles, dans une autre configuration. La maison est très accueillante. Mes beaux parents sont là et on échange un peu sur ce qui vient de se passer mais on manque tous de recul.

Puis il y a les autres évènements, tout est embrouillé, avec les médias maintenant tout est en direct, pas de recul, pas d’analyse, tout est à chaud, je suis perdue.

Enfin, le cauchemar prend fin. Mais ce n’est pas un cauchemar, c’est vraiment arrivé.

Tout comme ce qui est arrivé à Montauban et dans cette école juive à Toulouse et je m’en veux de ne pas avoir compris ce qui se passait à l’époque, de ne pas avoir manifesté ma colère déjà.

Dimanche, on a gardé la ptite Etoile malade mais mes parents nous ont représenté lors de la Marche.

Ces deux dernières semaines j’ai eu peur, peur de tout, peur pour moi, ma ptite Etoile, pour des choses banales, des choses plus importantes et pour quelque chose de fondamental.

Tout est intervenu en même temps et je pense que mon cerveau n’arrive pas du tout à gérer : déménagement, maladie (et donc manque de sommeil), attentats…

Il va falloir que je me repose.

Je continue de vous suivre et j’ai réussi enfin à effectuer ma mission avec un peu de retard mais c’est fait.

J’espère que cet article ne vous semblera pas trop embrouillé et pas trop plaintif mais j’avais besoin d’écrire. Merci de votre bienveillance.

la première carte

Découverte en arrivant à Paris, entre autres choses…: ma première carte!

IMG_2369.JPG

IMG_2370.JPG

J’espère que les miennes arriveront sans tarder. Elles sont faites à la main aussi mais étant moins douée que notre Yack, j’ai composé avec des stickers et me suis retenue pour faire le plus light possible (sinon si je m’écoute je mets trop de trucs et c’est super moche!)…j’espère qu’elles plairont à mes destinataires, en tout cas Mr Smile était très surpris que je me lance dans quelque chose de manuel, il a même participé du coup!
Merci encore Julys, tu vois ça donne des ailes ton envolée de cartes!!!

Joyeux Noël

Je reviendrai plus tard écrire un article un peu plus long mais je suis en vadrouille et je ne peux pas accéder facilement à un ordinateur. L’appli WP c’est sympa mais pour rédiger c’est léger….

Je souhaite vous dire que je pense à vous et je vous souhaite un joyeux Noël. Pour celles qui sont tristes aujourd’hui, que ce se soit le dernier à passer les bras vides.

Mes cartes sont parties, sauf trois, faute de timbres mais elles partiront demain sans faute!

Pour le reste, ça suit son cours…. 😉

Je ne me suis pas inscrite pour les cadeaux de la blogo mais voici une vidéo sympa.

Je tenais à vous le dire à toutes, vous êtes des femmes formidables, peu de personnes savent ce que vous subissez au quotidien : les traitements, les doutes, les échecs, la peur et pourtant vous gardez du temps pour les autres.

Merci de partager votre humanité, quand je doute un peu, je passe sur la blogo et ça me redonne confiance en l’être humain.

http://www.demotivateur.fr/article-buzz/ces-femmes-ont-regard-dans-le-miroir-elles-taient-loin-de-se-douter-de-ce-qui-les-attendaient–1099

Envolée de cartes

Décidément cette envolée de cartes met du baume au cœur à tout le monde! Pour ma part j’attends avec impatience mon passage à La Grande Ville pour ouvrir ma boîte aux lettres! On est encore en mouvement mais au moins on est en vacances! Je vais acheter mes cartes cet après midi et je vais les poster au plus vite!
Cette année on va faire bosser nos amis facteurs je vous le dis !!!
Mille mercis à Julys pour cette belle idée pleine d’enthousiasme et de générosité!
Allez, à nos plumes ( de pingouin!) !