Allaitement, naturel mais pas évident + edit

Ah l’allaitement! Tout un chapitre hein ?

Sache dès maintenant que pour moi les débuts ont été difficiles mais que maintenant ça roule.

Voilà, maintenant on va parler des débuts.

Avant la grossesse, la sage femme avec qui j’ai fait un bout de préparation (cause déménagement à l’autre bout de la France en pleine grossesse, trop lol cette histoire au passage) m’avait vanté les mérites de l’allaitement.

Je souhaitais déjà allaiter, un souhait lié à une envie de réparer mon histoire avec l’allaitement en tant que bébé et puis moi qui trouvait ça super chelou il y a quelques années j’ai trouvé ça hyper naturel dès le début de la grossesse. Mes seins se modifiaient, se préparaient pour que j’allaite mon enfant.

Tu rajoutes à ça mon côté bio, et là bah ça devient une évidence.

Mais cela n’a pas été évident justement…parce que malgré de bonnes infos, la sage femme m’a aussi vendu du rêve et ça c’est pas cool mais bon…

L’allaitement a été très difficile au départ parce que j’ai eu mal…pendant toutes les tétées. Avoir mal je le savais grâce à la sage femme, ce n’est pas normal. Normalement on a mal à l’accroche les premiers temps mais pas tout le long.

D’ailleurs toutes les SF de la mater ont eu le même discours et n’ont pas trouvé le pourquoi car les positions d’allaitement étaient bonnes. ça devait donc venir de ma propre sensibilité et d’une succion assez forte de la part de la petite étoile (les petits poids sont vigoureux au sein parait il, je confirme!).

Je pleurais de douleur, c’était atroce. Quand tu viens de subir des contractions dans le dos, le seuil de douleur est bien repoussé donc quand je te dis que j’avais mal, en fait j’étais dans un niveau de douleur assez élevé quoi…

Du coup les SF m’ont proposé une solution magique : le « bout de sein en silicone », perso je préfère dire le « protège mamelon ». Cela m’a permis de ne plus avoir mal..le bonheur! Enfin presque parce que j’avais les mamelons encore douloureux des tétées précédentes et c’est pas terrible question pratique, il faut le positionner le machin avec un bébé qui pleure de faim qu’il faut aussi positionner au sein sachant que positionner ton bébé…bah pareil ça s’apprend. Au départ j’ai cru qu’il allait me falloir 15 jours pour pouvoir apprendre à poser mon bébé sur mon bras et le mettre au sein, le truc de dingue, je savais pas faire ça!!! bah oui, j’ai du apprendre ça aussi…

Ensuite il y a eu la montée de lait… »Open bar » pour le bébé donc une nuit de ouf, plus la douleur qui subsistait quand même hein ça s’est pas calmé comme ça..lol. Donc douleur+fatigue+bébé qui tète toute la nuit (les premiers jours le bébé est calme vu qu’il  st crevé mais là c’est la java!)..j’ai cru que j’avais fait un trajet de nuit dans un tracteur en pleine tempête…J’ai refusé de laisser mon bébé à la nursery pour moi c’était juste pas possible mais j’ai été quelques secondes séduite par le concept.

Bref, le lendemain Mr Smile a dormi avec moi. Là tu dois être en train de te dire que c’est bien tombé que j’ai pas eu des jumeaux hein! non parce que niveau compétence maternelle, j’ai bien compris que j’étais pas super outillée.

Ensuite avec le silicone, j’ai plus eu mal et petit à petit j’ai enlevé les protège mamelon (non parce que sinon le sein est pas assez stimulé et bébé risque de refuser le sein).

Et puis il y a eu le 1er pic de croissance! Sauf que j’avais jamais entendu parlé de ça…lolilol!!! Le pic de croissance c’est un grand moment où le bébé et la mère se synchronisent. L’enfant tète plus car il augmente ses besoins, la mère va donc être amenée à produire plus de lait et quand c’est fait ben ça reprend comme d’hab’.

Donc je me suis retrouvée à allaiter toutes les heures pendant 24h sans comprendre ce qu’il se passait. C’est con mais quand tu sais que y’a la lumière au bout du tunnel tu le prends toujours mieux. Déjà qu’un petit bébé tète beaucoup bah là c’était la folie. Je me suis sentie esclave de mon allaitement. Et puis une copine m’a envoyé un petit texto parce que j’ai osé lui parler de mes soucis et le brouillard s’est levé. Cette amie a été d’un grand soutien par la suite. Elle avait allaité mais son problème à elle c’était un bébé qui pleurait beaucoup, énormément même, juste pour s’exprimer en fait (elle avait tout essayé, osteo, homéo et j’en passe) et elle s’était sentie bien seule. Donc elle m’a tendu la main et ça m’a fait du bien, j’ai compris ce qu’il se passait et la peur en moins, tout se passe mieux.

Je me croyais tranquille…mais non! surprise! une fois la fatigue un peu moins forte j’ai eu une mastite! « Heureusement » c’est tombé un dimanche (on se satisfait de si peu hein?!). Non parce que pour préciser on habite une maison meublée parce qu’on a déménagé à l’autre bout de la France et Mr Smile a commencé 4 jours après l’accouchement une formation capitale pour sa carrière. Donc le reste du temps j’étais seule dans cette maison dans un bled paumé.

Mr Smile était là et il m’a aidée à prendre mon doliprane et coucher la petite près de moi. La mastite ou lynphagite, ça donne un syndrome grippal (courbatures, mal aux articulations, fièvre) quand ton sein est trop engorgé. Si tu soignes pas ça ça donne un abcès et là c’est la grosse marde.

La guérison ne tient qu’à une chose : faire téter le bébé sur ce sein, qui bien sûr est ultra méga douloureux….

Bref, c’est reparti pour des tétées pendant lesquelles je hurle de douleur. Là je me suis questionnée drôlement sur ce le lien que j’étais en train d’établir avec mon enfant via l’allaitement. Alors je lui ai tout expliqué et encouragé à téter mon sein car c’était pour me guérir. Psychologiquement ça m’a aidée aussi.

Et c’est passé et je pensais que tout roulait…

Mais c’est revenu. Probablement à cause du stress lié à une personne qui est venu passer plusieurs jours chez nous. Or quand tu stresses, tu te tends, tu te tiens mal pour allaiter et surtout quand on te regarde avec un air de jugement quand tu allaites, tu cherches à te planquer et tu allaites là aussi dans des positions inconfortables. Quand en plus la nana te sort que ton nourrisson de 5 semaines il faut le laisser pleurer parce que c’est un caprice ou encore qu’il faut qu’il « fasse sa voix »…là j’en pouvais plus. Je l’ai renvoyé dans ses buts en lui expliquant que la psychologie des années 50 c’était terminé et que d’ailleurs on opérait plus les bébés sans anesthésie non plus…parce que oui eux aussi ils ressentent la douleur.

Bref elle m’a gonflée avec ses phrases qui m’ont choquée tant intellectuellement que personnellement en tant que maman.

Si en plus tu découvres que la nana en question est border-line (je développerai pas mais même Mr Smile si cool il a bien flippé) et que tu te mets à flipper pour ton bébé…laisse tomber….

Là cette fois c’était moins fort et j’ai appelé une conseillère en allaitement qui est venu à mon chevet tout de suite. J’ai été soutenue donc, j’ai pu pleurer, parler de mon ressenti à quelqu’un et ouf, c’est passé aussi et maintenant je sais désengorger mes seins sous la douche ou avec le tire lait.

Le tire lait c’est en effet un outil que j’ai pris très tôt pour désengorger mes seins mais aussi pour faire des biberons de lait pour ma fille à donner par son papa pour que je puisse m’absenter. Non je n’ai pas repris le travail, j’avais juste besoin de faire des activités sans mon enfant : un stage de travaux manuels et nager 🙂 Et bizarrement la ptite étoile tète souvent juste avant que je partes et attend un peu que je reviennes. Mr Smile lui a donné quelques gorgées avec le bib mais c’est pas encore ça. La succion est très différente il lui faudra donc un peu de temps mais ça a l’air de l’amuser en tout cas c’est le principal!

Et maintenant je prends vraiment plaisir à allaiter. Au départ, j’ai donc tenu parce que j’étais convaincue que je lui donnais le meilleur (surtout les anticorps pour un bébé d’hiver avec une mère complètement anxieuse c’est mieux pour tout le monde hein!). J’avais chaque jour envie d’abandonner. Et après deux mois de doutes entrecoupés de moments de bien être, j’ai enfin un réel plaisir à donner le sein à ma fille. Surtout le matin quand elle fait ses petits bruits de chaton, qu’à moitié endormie encore, elle sourit en approchant sa petite tête. Et puis quand elle me regarde du coin de l’oeil en tétant. D’ailleurs l’autre jour on s’est fait une grosse marrade : elle tétait, me regardait du coin de l’oeil, je lui souriais et hop elle lâchait le sein pour me sourire. Du coup je faisais mine de regarder ailleurs, elle se mettait de nouveau à téter puis me regardant du coin de l’oeil lâchait le sein pour le faire un grand sourire que je lui rendais puis faisais de nouveau mine de ne pas la regarder etc…ça a duré 5 bonnes minutes, on était avec mes parents ils étaient morts de rire !

Bref, tu sais où me trouver si tu galères avec ton allaitement 😉

 Les livres qui m’ont aidée  :

L’allaitement, de Marie THIRION

Bébé calme, de Caroline DEACON

Et, en plus de ces livres, les conseils de mamans ayant allaité! parce que les remarques ou conseils des autres tu t’en tapes! si on te demande si c’est normal avec le petit air qui va bien, que ton bébé tète autant, ou d’autres trucs du genre, respire et répond oui (et pas « et toi ta connerie, elle est normale?).

Perso je n’ai jamais compté le nombre de tétées tout comme je ne compte pas le nombre de fois où je vais pisser dans la journée, j’en ai besoin je pisse point 😉 (je fais caca aussi ou tout le monde a compris ? oui j’ai un humour de marde aussi…désolée).

A l »entourage d’une maman allaitante : ça fait trop de bien de se sentir encouragée dans une société où l’allaitement a été passé à la trappe (mais bon les mouvements féministes ont aussi eu plein de bons côtés donc, point de jugement). D’ailleurs ma belle mère à qui ont avait dit qu’elle n’avait pas de lait (et vu qu’on ne lui a donc pas mis ses bébés au sein elle pouvait toujours courir pour en avoir c’est sûr..) a lu le livre de M. Thirion et depuis, elle m’encourage à fond et ça me touche énormément.

Parce que finalement qu’on donne le bib ou qu’on allaite on est souvent jugé et c’est vraiment pénible.

Publicités

15 réflexions sur “Allaitement, naturel mais pas évident + edit

  1. Je note aussi 🙂
    Dans la mesure de mes possibilités, je souhaiterais allaiter mini-Biquette. C’est mon plan idéal mais je garde en tête que pour plein de raisons ça pourrait ne pas marcher et que dans ce cas je ne devrai pas m’en vouloir (et laisser d’autres personnes me culpabiliser). On verra!
    Pour la p’tite histoire, mon chat a eu une porté de chatons il y a quelques années et a perdu (oui oui, elle est tombée) une mamelle suite à une mastite. Pas gloups :-s .

  2. Trop mignon la fin de ton article ! Punaise, je t’ai vue à mi-chemin entre tes deux mastites, et donc juste avant que la nana border line ne te fasse tilter : rha mais celle-là il faut faire définitivement une croix dessus ! N’aie pas de complexes rapport aux compétences maternelles, pour des jumeaux on est beaucoup plus aidée et chouchoutée que les mamans qui n’ont « qu’un » bébé. Je t’envoie plein de bisous (et un coup de boule virtuel à Miss Border Line).

  3. Hey mais c’est pas ma BS ta nana border line??? Je reconnais certaines de ses répliques ;))) bon sinon merci beaucoup miss smile/allaitement. J’ai un peu les chocottes de pas pouvoir allaiter Bibou, d’avoir mal, des engorgements etc, mais le désir d’essayer est plus fort. Question: quand tu lui donnes le biberon, elle a pas de probleme pour reprendre le sein apres? Et le tire lait, manuel ou électrique?

    • ouh là t’inquiète pas d’avance, regarde même moi avec des problèmes ça l’a fait. Je te conseille vraiment le bouquin de Thirion. Pour les bib, pas de confusion sein/tétine pour le moment car de toute façon c’est une fois par semaine max et elle tète peu dessus encore. par contre j’ai attendu le fameux cap des 6 semaines pour lui proposer. Enfin c’est le papa qui propose en mon absence pour pas qu’elle soit perdue (genre maman me refuse le sein WTF?). J’ai un TL manuel et un TL électrique. Le manuel pour prendre en voyage ou plus tard si je reprends le taf pour désengorger discrètement mes seins. L’électrique loué en pharmacie c’est pour le bib hebdo quand je vais nager. Par contre je tire en fin de tétée pour ne pas faire croire à mon corps qu’il y a une tétée supplémentaire déjà que j’ai les seins qui s’engorgent vite! pour le manuel j’ai pris AVENT. Pour l’électrique prend MEDELA les autres c’est de la marde et sur leur site ya un truc sur la taille des téterelles. Moi j’ai du changer de taille, c’est important pour pas abimer ta poitrine!

      • Ah ok! Non mais j’en suis pas au point de m’inquieter 😉 pour les TL j’ai demandé l’électrique d’Avent, je vais pas avoir l’utilité de la double utilisation comme toi, et comme c’est la même marque que les bibs que j ai demandé, qu’on les trouve partt et que les avis ont l’air bons…

  4. Pingback: [Attention, post de MILK inside] Des news… | Chez la Miss Kangourou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s