L’arrivée de la Petite Etoile

Voici donc le récit de cette folle journée…

Nous avions passé la semaine à faire des allers retours au CHU : pour la version (qui avait échoué), pour la radiopelvimétrie et pour le bilan avec un obstétricien : ok pour un accouchement par voie basse de notre bébé qui reste en siège.

A l’examen il avait touché les membranes et m’avait prévenu que je risquais des contractions, nous avons ensuite pris rendez vous pour début septembre.

Le lendemain matin, je me réveille très très tôt, 4H, mais depuis quelques temps le goûte aux joies de l’insomnie donc rien d’anormal si ce n’est des maux d’estomac. Je me dis que j’aurai pas du forcer sur la galce Hag** D** banane brownie.

Je m’aperçois que je perds le bouchon muqueux, bon…ça ne veut rien dire donc j’essaie de me reposer dans le canapé mais je surveille la suite.

Puis viennent les contractions, toutes les 20mn. Elles ne sont pas les mêmes que d’habitude, elles me font un peu mal dans le dos…

On appelle la maternité, qui nous confirme que même pour un siège, on attend un espacement de 5mn. Par contre, vu la distance et que le bébé était bas, on partira au bout d’une heure de contractions toutes les 5mn. Bon..on attends..

A 11H30 on commence à checker la valise de maternité avec Mr Smile.

On décide de manger : repas marathon : pâtes – semoule au lait

à 13H30 je m’assoupis et me réveille en disant : « bon bah ça fait une heure que je dors donc c’était pas ça! ». Je sens que Mr Smile est un peu déçu.

Puis je me lève et là…. je perds les eaux!

Plus de doute, on part !

Mr SMile est concentré comme sur une route de rallye en montagne.Il dit soudain « -Je vais être papa! ». Il met sa main sur la mienne, l’émotion nous gagne.

Je commence à souffrir et essaie de respirer au maximum entre chaque « comme si je soufflais dans une paille ».
Au dernier rond-point, Mr Smile met les warning et je sens qu’il a hâte d’arriver!

Nous arrivons à l’étage de la maternité et je ne me souviens plus où il faut aller, je dis bêtement à une dame « euh, c’est par où les salles de…là où on doit aller quand on est en train d’accoucher..? ».

Direction les salles de naissance donc…nous sommes accueillis par un sage femme qui nous installe en salle de pré-travail et m’examine. Mr Smile me racontera par la suite que de voir un mec dire d’un coup « je vais vous examiner » et mettre les doigts dans la « frifri  (il a utilisé un autre terme) de sa femme comme ça sans prévenir » c’est assez étrange…

Je suis à 1-2 donc après le monito ce sera ballade autour de l’hôpital. Heureusement il fait beau et nous allons donc nous ballader. 2H2O plus tard, on décide de remonter car les gens commencent à flipper de me voir me suspendre au cou de Mr Smile, le visage blême, genoux à terre… Les contractions étant dans le dos, la suspension est mon seul salut. je commence à vraiment souffrir. on a déjà atteint la douleur d’une colique néphrétique, qui était mon point de repère en seuil maximal de douleur…

Nous nous dirigeons vers l’ascenseur sur notre droite dans le hall. En face, je n’ai pas besoin de lire le panneau, je sais qu’il indique le service PMA. A chaque rendez vous j’espérais qu’aucun couple ne sorte et me voit avec mon gros bidon monter à l’étage des suivis de grossesse…

Je regarde droit devant, je pense à vous, la souffrance que je ressens annonce un cadeau du ciel, une souffrance bien dérisoire par rapport à celle que nous pourrions être en train de vivre.

On aurait pu aller tout droit, les larmes au bord des yeux…nous pivotons à gauche pour prendre l’ascenseur, le sourire aux lèvres.

Au retour le sage femme me donne un ballon et me met sous monito mais très vite cela devient intenable, je ne trouve plus de solution pour me soulager, je commence à émettre des gémissements qui me permettent de décharger un peu la douleur (je vous rassure je ne hurle pas!). Les contractions sont de plus en plus douloureuses et rapprochées. Le CD de relaxation m’aide à m’échapper de temps en temps de cette douleur.

Le sage-femme revient, je suis à 3-4. LA péridurale étant obligatoire pour un siège, il me propose d’y aller maintenant car j’ai encore un peu de répit entre deux contractions pour la pose de la péri.

L’interne anesthésiste est jeune mais il inspire confiance. Des sages femmes essaient de m’aider. L’une me parle tout doucement, ça me fait du bien. Je suis un peu déçue d’avoir si mal maintenant. Une autre dame prend ensuite le relais pendant la péri et m’aide à bien me positionner.

Ensuite, le soulagement arrive….d’un côté seulement. On me remet une dose et je me couche sur le côté. Je tremble un peu et j’ai un peu la nausée à un moment, cela est du au produit. Ensuite, l’anesthésiste en chef, que j’ai rencontrée pour le bilan préparatoire, arrive. J’ai eu un bon contact avec elle je suis contente de la voir. Elle me demande quel genre de douleur subsiste à gauche et suite à ma description elle medit que c’est la position du bébé dans le bassin, qu’on ne pourra pas soulager ça. Pourtant peu de temps après ça passe petit  à petit. Le sage femme et l’obstricien arrivent.

Je suis dilatée à …9! déjà! Finalement mes contractions ont été très douloureuses mais aussi très efficaces, on a bien fait d’aller faire la péri!

A 21H, il est temps de se préparer à aller au bloc (en cas de césarienne d’urgence). Mr Smile s’équipe, le vert lui va bien, il est beau, mieux que Dr Mamour dans Grey’s Anatomy!

Je pars au bloc et j’ai le sourire, depuis quelques jours, je suis confiante (j’ai même failli annuler la version!). L’obstétricien est en plus super détendu, paraît super pro.

Mr Smile se place derrière moi. Comme je ne peux pas accoucher sur le côté, je demande à ce qu’on relève bien les étriers et d’avoir les jambes un peu en chasse-neige (voir conseils de Bernadette de Gasquet) pour ouvrir le bassin.

Il y a comme prévu beaucoup de monde avec nous : anesthesiste et interne/obstétricien et interne/sage femme/ infirmière et jeune en stage/un pédiatre en embuscade.

Je suis émue, c’est parti, il va falloir se concentrer comme jamais. Mr Smile comme convenu, fait appel à nos souvenirs sportifs, les entraînement, le marathon, ce moment où j’ai été au delà de la douleur (je me suis blessée au milieu de la course!), de la fatigue, ce moment où le cerveau passe sur un mode inconnu, qui permet de courir encore 20 bornes alors qu’en passant la ligne tu ne peux plus marcher.

Je sens que ça appuie sur mon périné malgré la péri, Mr Smile surveille les contractions sur le monito. Je suis encouragée par la sage femme et l’interne : quand ça appuie, je bloque ma respiration et je pousse. Mr Smile est à fond, il m’encourage à chaque poussée, il compare çà au fractionné, ça m’aide beaucoup. On est au taquet comme lors des entraînements. Je demande « on y retourne là? ».  Au départ je pensais mal faire et finalement c’est le contraire, l’équipe trouve que ça avance super bien.

Effectivement 40mn plus tard, elle est là, notre étoile….

Mon coeur fait un bond et j’accueille ma fille dans mes bras, je lui dit « Alors c’est toi que j’avais dans mon ventre? c’était toi? ».
Mr Smile se penche sur nous : « elle est belle! ». Et c’est vrai elle est belle. On s’était préparer à un bébé pas très beau et là on a une petite merveille entre les mains.

Ma fille est contre moi, on se tient chaud. On remonte en salle de surveillance après les quelques points et l’examen de la délivrance.

J’ai ma fille contre moi…je suis si bien.

Ensuite je ne sais plus trop, on est ensuite en chambre, tous les 3.

J’ai eu un accouchement magique.

La suite a été un peu moins marrante à cause de l’allaitement Comme beaucoup de bébé de petit poids, la petite étoile est très vigoureuse au sein et mes mamelons étaient ultra sensibles. A en pleurer de douleur ( et après un accouchement ton seuil de douleur il est encore plus loin).

Ajouté à cela, les fameuse « java » des jours qui suivent, où le bébé se réveille tout le temps pour téter après avoir récupéré pendant 24H (sauf que toi t’as pas récupérer). Heureusement, encore une fois l’équipe du CHU a été extra et m’a beaucoup soutenu (nan parce que la douleur, la fatigue, les hormones, tu vois un peu les sanglots qui sortent en pleine nuit toute seule dans ta chambre d’hôpital). Une équipe de sages femmes extras et des bouts de seins en plastique (ou silicone, bref du Medela, si toi aussi tu dois passer par là) ont été salvateurs ainsi que les crèmes (lanolin et cicalfat sur les crevasses).

Les premières nuits à la maison ont été super sports aussi.

Là ça va mieux car on s’est organisés (genre on a un body supplémentaire dans la salle de bain en cas de marée noire, j’ai tout à portée de main etc).

Mais bon quand je craque un peu, je repense à ce rendez vous qu’on avait pris en janvier au centre PMA de la Grande Ville du Sud, et je peux te dire que je retrouve la patate rapidement.

Ces nuits sans sommeil, les cernes, l’odeur de caca à 3h du mat, les tâches de lait partout dans le lit,  je vous les souhaite à toutes.

Je vous embrasse bien fort.

Publicités

21 réflexions sur “L’arrivée de la Petite Etoile

  1. La glace banane brownie hummm faudra que je teste ça !!
    Je suis très émue de lire ton récit et me suis bien reconnue sur ces terribles contractions par les reins. Comme toi une fois la péri posée, j’avais une douleur sur le côté et, comme toi encore, la dilatation est alors allée très vite.
    Et cette même sensation en la découvrant : l’irréalisme un peu de se dire c’est elle que j’avais dans le ventre !
    Tu me crées beaucoup d’émotion et du coup j’ai encore plus hâte de vous voir et de présenter l’Oursonne et la petite étoile.
    Et cette illustration à la fin…. fiou !!!!!!!
    Je vous embrasse très très fort. ❤

  2. Moi aussi suis toute émue.. C’est joli comme tu racontes tout ça.. Je souhaite une longue et belle vie à ta Petite Etoile. Des bises

  3. Ben dis donc j’en ai frissonner !!!! Ouahhouuu ma belle tu as eu un bel accouchement dit donc ! fini les souffrances PMA, bienvenu ta nouvelle vie de maman. Je suis très heureuse pour toi et t’envie à un point inimaginable, tu es l’espoir pour moi !!! Un bébé PMA c’est magique ! Je te souhaite bien du courage pour ces jours et mois encore un peu chaud à venir, mais tu as l’air de très bien t’en sortir. Gros bisous à toi et Bienvenue à ta petite étoile 🙂

    • Alors nous on a eu la chance d’éviter les traitements. En fait je suis arrivée sur la blogo quand on a commencé à se dire que quelque chose clochait (longue aménhorré, pas de réponse immédiate au Duphaston, puis cycles foireux). Rien n’est rentré dans l’ordre mais la petite étoile est arrivée quand même mais je n’ai jamais pu me résigner à lâcher la blogo, je continue à vous suivre. Une fois qu’on ressent cette douleur dans le bide on ne peut pas oublier les autres. Gros bisous!

  4. Ah, les larmes sont montées… Merci pour ton récit poignant et pour penser à nous quand même dans ces moments-là 🙂 ❤
    Vous êtes des parents qui déchirez ! 😀

    • C’est un accouchement extra c’est clair : une super équipe médicale, un papa au top et un super pressentiment de mon côté par rapport à cet accouchement un peu original. Prends bien soin de toi madame lapin et à bientôt sur ton blog 🙂

  5. pfiou, voilà je pleure. Tu n’es pas étonnée j’en suis sûre…
    Que d’émotions, tellement d’amour entre Mr Smile et toi, et la petite étoile qui arrive comme une princesse, c’est tellement beau tout ça. Tellement émouvant. Et tu arrives à penser à tes copinautes avec tout ça, tu es un amour. Je suis heureuse et rassurée que tout ce soit finalement bien passé. Je suis heureuse pour vous. Vous êtes une famille, tu as ta petite étoile dans les bras. Profite de ce bonheur tout neuf. Je t’embrasse fort ❤

    • On a eu beaucoup de chance de ne pas passer par les traitements mais j’avais un pied dans la blogo, impossible de vous oublier. Et forcément le jour J vous étiez dans mes pensées 🙂 énormes bisous!

  6. Pfiou…les larmes ont coulé ici aussi …
    Magnifique ce récit !!
    La petite étoile est arrivée beaucoup en avance ? Je ne me rends pas bien compte.
    Plein de bonheur à vous 3 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s